Conférence de Eric MAERTENS

Déjeuner-débat à Genève

(D&DS)

Saison 2023-2024

Vendredi 8 mars 2024

au

6, rue de la Scie 1207 Genève

Nous aurons l’honneur de recevoir

Eric MAERTENS

sur le thème

DESAGUILIERS est mort ! et moi-même je ne me sens pas très bien ! : pour une rénovation de la FM ?.

11h45 Accueil

12h00 Repas

13h00 Conférence

13h30 débat

Débats réservés aux Francs-maçons et Franc-maçonnes

Soyez les bienvenu(e)s.

Inscription

    Date du dîner-débat

    Votre inscription (obligatoire)

    Votre nom (obligatoire)

    Votre prénom (obligatoire)

    Votre e-mail (obligatoire)

    Votre message

    Pour approfondir le débat

    Catégories

    Étiquettes

    Afrique athéisme AVS burkina Faso chine constitution crime culture Dieu démocratie démocratie directe Ecrivain empire femme franc-maçonnerie Grand Genève guerre informatique islamisme jean-jacques Rousseau justice laïcité livre LPP Lybie management Marquis de la Fayette mobilité OTAN paix Pompeï progrès RBI religion réfugié sociologie société Suisse terrorisme Tombouctou train URSS vivre ensemble wokisme émigration

    Conférence de Yan TEGIN

    Déjeuner-débat à Genève

    (D&DS)

    Saison 2023-2024

    Vendredi 9 février 2024

    au

    6, rue de la Scie 1207 Genève

    Nous aurons l’honneur de recevoir

    Yan TEGIN

    Né en 1974, marié, une fille. Après des études en sciences politiques Yan Tegin a travaillé pendant 20 ans dans les métiers de la communication et du marketing. Passionné de nouvelles technologies et de leur impact sur la vie sociale j’essaie de réconcilier les considérations éthiques et les nouveaux outils de communication.

    sur le thème

    Le wokisme, analyse d’une pensée contemporaine.

    11h45 Accueil

    12h00 Repas

    13h00 Conférence

    13h30 débat

    Débats réservés aux Francs-maçons et Franc-maçonnes

    Soyez les bienvenu(e)s.

    Inscription

      Date du dîner-débat

      Votre inscription (obligatoire)

      Votre nom (obligatoire)

      Votre prénom (obligatoire)

      Votre e-mail (obligatoire)

      Votre message

      Pour approfondir le débat

      https://www.ledevoir.com/opinion/idees/796134/point-de-vue-qu-est-ce-que-le-wokisme?

      Catégories

      Étiquettes

      Afrique athéisme AVS burkina Faso chine constitution crime culture Dieu démocratie démocratie directe Ecrivain empire femme franc-maçonnerie Grand Genève guerre informatique islamisme jean-jacques Rousseau justice laïcité livre LPP Lybie management Marquis de la Fayette mobilité OTAN paix Pompeï progrès RBI religion réfugié sociologie société Suisse terrorisme Tombouctou train URSS vivre ensemble wokisme émigration

      Conférence de Philippe Boncour

      Prochain Déjeuner-débat à Genève

      Le 86ème déjeuner-débat de Dialogue & Démocratie Suisse

      (D&DS)

      Saison 2021-2022

      Vendredi 10 juin 2022

      au

      6, rue de la Scie 1207 Genève

      Nous aurons l’honneur de recevoir

      Philippe BONCOUR

      Professeur à Sciences Po , Paris – Ancien Haut Fonctionnaire à l’Organisation International pour les Migrations OIM

      sur le thème

      Migrer: choix, nécessité ou contrainte ?

      11h45  Accueil

      12h10 Repas

      13h00 Déjeuner-débat

      Débats réservés aux Francs-maçons et Franc-maçonnes

      Soyez les bienvenu(e)s.

      Pour approfondir

      Afrique athéisme AVS burkina Faso chine constitution crime culture Dieu démocratie démocratie directe Ecrivain empire femme franc-maçonnerie Grand Genève guerre informatique islamisme jean-jacques Rousseau justice laïcité livre LPP Lybie management Marquis de la Fayette mobilité OTAN paix Pompeï progrès RBI religion réfugié sociologie société Suisse terrorisme Tombouctou train URSS vivre ensemble wokisme émigration


      Par DDS, il y a

      Conférence de Geneviève Brunet-Loosli

      Déjeuner-débat à Genève

      Le ème déjeuner-débat de Dialogue & Démocratie Suisse

      (D&DS)

      Saison 2019-2020

      Vendredi 14 février 2020

      au

      6, rue de la Scie 1207 Genève

      Nous aurons l’honneur de recevoir

      Geneviève Brunet Loosli

      Geneviève BRUNET-LOOSLI

      Journaliste, diplômée Science Po Paris, Correspondante en Suisse romande des Éditions EPAS – Prévoyance Professionnelle et Assurances Sociales

      sur le thème

      Réforme du système de retraites suisse: les projets en discussion

      Depuis 20 ans, toutes les réformes proposées pour l’AVS ou la LPP ont été rejetées: soit par le parlement, soit par la population. Dernier refus en date: le peuple a rejeté en septembre 2017 le projet Prévoyance 2020 qui prévoyait des adaptations dans le 1er et le 2ème piliers, en visant le maintien du niveau global des rentes. Depuis, les partenaires sociaux – mandatés par le Département fédéral de l’Intérieur – ont préparé un projet de réforme de la LPP ; parallèlement, le Conseil fédéral planche sur le projet AVS 21, tandis que d’autres propositions ont été avancées tant pour réformer l’AVS que le 2ème pilier. A priori, réformer est urgent : la longévité augmente, les baby boomers atteignent l’âge de la retraite et les rendements financiers des caisses de pensions sont moins florissants que durant les années 90.

      Résumé

      Débats réservés aux Francs-maçons et Franc-maçonnes

      Soyez les bienvenu(e)s.

      Pour approfondir

      Catégories

      Étiquettes

      Afrique athéisme AVS burkina Faso chine constitution crime culture Dieu démocratie démocratie directe Ecrivain empire femme franc-maçonnerie Grand Genève guerre informatique islamisme jean-jacques Rousseau justice laïcité livre LPP Lybie management Marquis de la Fayette mobilité OTAN paix Pompeï progrès RBI religion réfugié sociologie société Suisse terrorisme Tombouctou train URSS vivre ensemble wokisme émigration


      Par DDS, il y a

      Conférence de Jean Musy

      Déjeuner-débat à Genève

      (D&DS)

      Saison 2019-2020

      Vendredi 13 décembre 2019

      au

      6, rue de la Scie 1207 Genève

      Nous aurons l’honneur de recevoir

      Jean Musy

      Jean MUSY

      Rédacteur en chef de Radio Zones 93,8 FM et www.radiozones.com. Président de l’Association de la Presse Etrangère en Suisse et au Liechtenstein (APES)
      Co-auteur de « Rwanda, l’honneur perdu de l’Eglise » (Ed. Golias, 1999)

      sur le thème

      RWANDA 1994, la face cachée du génocide ?

      Le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994 a des racines profondes dans l’histoire rwandaise.
      Il a malheureusement réussi, puisque peu ont survécu. On en connaît les causes qui reposent sur l’impunité des auteurs des massacres depuis des décennies : un blanc-seing ferré par une idéologie coloniale et la présence d’une église catholique fortement imprégnée d’anticommunisme. Si la France a soutenu le régime dictatorial rwandais les années précédant le génocide de 1994, y compris celui des autorités génocidaires, d’autres acteurs en ont préparé le terrain depuis longtemps et ont étroitement collaboré avec elle. Il serait temps que leurs responsabilités soient reconnues vingt-cinq ans après les faits, avant que les derniers survivants du génocide ne disparaissent.

      11h45  Accueil

      12h10 Repas

      13h00 Déjeuner-débat

      Débats réservés aux Francs-maçons et Franc-maçonnes

      Soyez les bienvenu(e)s.

      Pour approfondir

      Afrique athéisme AVS burkina Faso chine constitution crime culture Dieu démocratie démocratie directe Ecrivain empire femme franc-maçonnerie Grand Genève guerre informatique islamisme jean-jacques Rousseau justice laïcité livre LPP Lybie management Marquis de la Fayette mobilité OTAN paix Pompeï progrès RBI religion réfugié sociologie société Suisse terrorisme Tombouctou train URSS vivre ensemble wokisme émigration

      Par DDS, il y a

      Conférence de Richard Delaye

      Déjeuner-débat à Genève

      (D&DS)

      Saison 2018-2019

      Vendredi 11 mars 2019

      au

      6, rue de la Scie 1207 Genève

      Nous aurons l’honneur de recevoir

      Richard DELAYE

      Richard DELAYE

      Docteur en sciences de gestion (dir. Pr. Peretti), HDR en sciences humaines et sociales-SIC (dir. Pr. Lardellier), MBA de Reims Management School (NEOMA Business School), Richard Delaye est un fervent défenseur de la Francophonie (AGRH)   et des valeurs qu’elle véhicule. Il a toujours cherché à mettre en   place des dispositifs de formation innovants en sciences de gestion   visant au développement des talents en Afrique, en Chine en Suisse et en France tout en poursuivant son travail d’écriture sur le sacré et les générations (Y et Z). Afin d’être cohérent avec son activité de professeur-chercheur, il veille à publier régulièrement. Vous pouvez retrouver ses publications sur Cairn.

      sur le thème

      Les liens intergénérationnels

      Le lien intergénérationnel décrit la relation tissée entre des personnes d’âges différents, reposant sur la transmission d’expérience et de savoirs via l’échange. Ce lien renforce les relations familiales, la solidarité locale et fait circuler le savoir et les compétences au sein du monde du travail.

      Bientôt, 25% des collaborateurs sur le marché de l’emploi seront issus de la génération “Y”, “les 20-30 ans” qui ont grandi avec les nouvelles technologies et des valeurs qui leur sont propres. Puis viendra la génération “Z”, celle de vos jeunes apprentis.

      Comment faire travailler cette tranche de la population active avec des collaborateurs seniors ? En tant que manager, comment tirer le meilleur parti de cette diversité en favorisant le rapprochement et la coopération entre des personnes  qui ne voient pas le monde de la même manière ?

      Cette conférence sera tenue par le Dr. Richard Delaye, directeur de la recherche et de l’innovation du Groupe IGS, leader français de l’enseignement supérieur privé et doyen de l’Université professionnelle d’Afrique dont il est un des co-fondateurs. Fervent défenseur de la Francophonie et des valeurs qu’elle véhicule, ses activités professionnelles visent à mettre en place des dispositifs de formation innovants dont la finalité est le développement des talents en Afrique, en Chine en Suisse et en France. Auteur de nombreux ouvrages et articles, ses axes de recherche portent sur les liens intergénérationnels ainsi que sur les questions liées au sacré, au sensible et au symbolique dans les organisations.

      11h45  Accueil

      12h10 Repas

      13h00 Déjeuner-débat

      Débats réservés aux Francs-maçons et Franc-maçonnes

      Soyez les bienvenu(e)s.

      Pour approfondir

      Catégories

      Étiquettes

      Afrique athéisme AVS burkina Faso chine constitution crime culture Dieu démocratie démocratie directe Ecrivain empire femme franc-maçonnerie Grand Genève guerre informatique islamisme jean-jacques Rousseau justice laïcité livre LPP Lybie management Marquis de la Fayette mobilité OTAN paix Pompeï progrès RBI religion réfugié sociologie société Suisse terrorisme Tombouctou train URSS vivre ensemble wokisme émigration

      Par DDS, il y a

      Conférence de Sébastian Leprat

      Déjeuner-débat à Genève

      (D&DS)

      Saison 2018-2019

      Vendredi 8 février 2019

      au

      6, rue de la Scie 1207 Genève

      Nous aurons l’honneur de recevoir

      Sébastian Leprat

      Sébastian LEPRAT

      Responsable des relations extérieures de l’Aéroport de Genève

      Sébastien Leprat est né en 1971 dans la région parisienne. Il est double national Franco-Suisse.Il a étudié le droit et les sciences politiques à La Sorbonne à Paris et a obtenu un Master de l’Institut des Hautes Études en Administration Publique de Lausanne. Il a par ailleurs effectué le cycle des Hautes Études Européennes de l’Ecole Nationale d’Administration de Strasbourg.

      Après avoir travaillé en Haute Savoie en qualité de Secrétaire Général de la commune de Marnaz, il se rapproche de la Suisse, pays de sa femme. Il a travaillé tout d’abord à Berne comme collaborateur du Parti Libéral-Radical Suisse, de 2000 à 2007. Par la suite, il est devenu collaborateur personnel de Madame Éveline Wildmer-Schlumpf, Conseillère Fédérale en charge du Département de Justice et Police. Par la suite, de 2009 à 2013, il a occupé le poste de Secrétaire Général du Département de la Sécurité et de l’Environnement du Canton de Vaud avant de retourner à Berne en juin 2013 où il collabora étroitement de nouveau avec Madame Wildmer-Schlumpf, au sein du Département Fédéral des Finances.

      Depuis septembre 2016, Monsieur Leprat est le Responsable des Relations Extérieures de l’Aéroport de Genève, un poste où ses sensibilités suisse et française sont fort utiles.

      sur le thème

      Genève aéroport à la croisée des chemins

      11h45  Accueil

      12h10 Repas

      13h00 Déjeuner-débat

      Débats réservés aux Francs-maçons et Franc-maçonnes

      Soyez les bienvenu(e)s.

      Pour approfondir

      Catégories

      Étiquettes

      Afrique athéisme AVS burkina Faso chine constitution crime culture Dieu démocratie démocratie directe Ecrivain empire femme franc-maçonnerie Grand Genève guerre informatique islamisme jean-jacques Rousseau justice laïcité livre LPP Lybie management Marquis de la Fayette mobilité OTAN paix Pompeï progrès RBI religion réfugié sociologie société Suisse terrorisme Tombouctou train URSS vivre ensemble wokisme émigration

      Par DDS, il y a

      Une nouvelle guerre a éclaté

      « Il serait grand temps que nous nous apercevions »

      Publié par Thierry Desjardins le 9 Avril 2018

      « Il serait grand temps que nous nous apercevions -enfin qu’une nouvelle guerre de religion a éclaté et, cette fois, à l’ échelle planétaire.

      Les Islamistes massacrent les chrétiens en Égypte, en Irak, aux Philippines, en Indonésie, au Pakistan, au Nigeria, un peu partout.

      Malraux avait dit :

      « Le XXIème siècle sera religieux ou il ne sera pas » »

      On a bien l’impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d’un Islam renaissant, voulant dominer le monde et faire payer à la civilisation chrétienne les quelques siècles pendant lesquels elle a régné sur la planète.

      Cette haine du chrétien dépasse de beaucoup tous les problèmes de la foi.

      En s’attaquant aux églises, aux prêtres, aux religieuses, aux fidèles, les islamistes veulent abattre la civilisation occidentale, la démocratie, le capitalisme, ce qu’ils appellent le « néo-colonialisme », la parité hommes femmes, les Droits de l’Homme, le progrès tel que nous le concevons.

      Le XXème siècle a été marqué par l’affrontement Est-Ouest, le bloc communiste contre les pays « libres ». Marx, Lénine et Staline se sont effondrés d’eux-mêmes sous les incohérences, bien souvent

      monstrueuses, de leur idéologie. Mais ils ont aussitôt été remplacés par Allah et son Prophète.

      Le Coran a pris la place du Communisme, le drapeau vert de l’Islam celle du drapeau rouge, les imams prédicateurs des mosquées celle des commissaires politiques.

      Le XXIème siècle sera une guerre sans merci car les foules immenses du Tiers-monde islamisé (et des banlieues de nos grandes métropoles) sont autrement plus dangereuses que ne l’ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie.

      Nous pleurons, avec nos larmes de crocodiles habituelles, les coptes massacrés à Alexandrie et les chrétiens assassinés à Bagdad.

      Mais nous restons les bras ballants.

      Il faut bien dire qu’on voit mal ce que nous pourrions faire. Ce n’est plus guère le temps des croisades et nos dernières expériences en Afghanistan ou en Irak (où nous commençons à regretter la belle époque de Saddam

      Hussein qui savait, lui, au moins, faire respecter la laïcité baasiste) n’ont pas été très concluantes, c’est le moins qu’on puisse dire. Il est bien loin le temps où Napoléon III pouvait envoyer un corps expéditionnaire protéger les maronites du Liban que massacraient les Druzes.

      Mais au moins restons lucides et surtout arrêtons de ressortir une fois de plus la fameuse « repentance » qui nous sert désormais pour maquiller toutes nos lâchetés.

      Hier, un imbécile de service nous a longuement expliqué à la télévision que si les islamistes égyptiens massacraient les coptes c’était parce que ces chrétiens de la vallée du Nil étaient « les représentants de l’Occident », les ambassadeurs de la culture européenne », les symboles vivants du capitalisme, du néocolonialisme, du dollar et du coca-cola. En un mot, les ultimes survivants de l’époque coloniale. Autant dire, à l’en croire, que les Islamistes avaient parfaitement raison de vouloir éliminer ces survivances d’un passé détesté.

      *L’imbécile était, en plus, un inculte*. Les coptes sont les descendants du peuple des pharaons. « Copte » veut dire « égyptien ». Ils étaient sur les bords du Nil bien avant la conquête arabe et musulmane. S’ils sont plus nombreux au sud, entre Assiout et Assouan, c’est précisément parce qu’ils ont fui les cavaliers conquérants venus d’Arabie. Ils avaient leurs églises bien avant que nous ne construisions nos cathédrales.

      On peut d’ailleurs dire exactement la même chose de tous les chrétiens d’Orient qu’ils soient catholiques (de rite d’Antioche, de rite syriaque comme les maronites libanais, de rite byzantin, de rite arménien, de rite d’Alexandrie) ou « non chalcédoniens » comme les coptes, ou orthodoxes (ayant leur patriarcat soit à Istanbul, soit à Alexandrie, soit à Jérusalem, soit à Damas). Tous sont « chez eux » dans ces pays-là depuis des millénaires, certains parlant encore l’araméen, la langue du Christ. En faire des ambassadeurs de l’Occident, des représentants du capitalisme colonial est évidemment une absurdité.

      Même si, en effet, ils sont « de culture chrétienne ». Mais ils l’étaient avant nous. Nous ne pouvons rien faire pour les protéger, mais au moins ne les trahissons pas en reprenant à notre compte les accusations odieuses de leurs assassins. Nous pouvons les accueillir, comme nous nous devons d’accueillir tous ceux qui sont persécutés. Beaucoup ont déjà fui leur pays.

      Mais, en tous les cas, ne continuons pas à nous boucher les yeux, à parler de «l’amitié islamo-chrétienne », d’un « Islam à l’occidentale», de « la cohabitation harmonieuse des trois monothéismes ».

      Soyons intransigeants avec les règles de notre laïcité, mais ne nous laissons entraîner ni vers la stigmatisation ni vers la discrimination (surtout si elle devait être « positive », comme le souhaitent certains), car ce serait, évidemment, faire le jeu des fanatiques.

      Aujourd’hui, la grande mode est d’évoquer, d’invoquer à tout bout de champ « les années les plus sobres de notre histoire ». C’est souvent absurde et parfois odieux. Mais s’il y a une leçon qu’il ne faut jamais oublier c’est bien celle de Munich, Churchill avait dit :« Ils ont préféré le déshonneur à la guerre et ils auront les deux. »

      Il ne faut jamais tenter de pactiser avec ceux qui vous ont déclaré la guerre.

      Thierry Desjardins

      Journaliste et Reporter, né en 1941,

      Directeur général adjoint du Figaro.

      Auteur d’un nombre considérable d’ouvrages politiques.

      Lauréat de l’Académie française.

      Prix Albert Londres 1975.

      Prix Louis Pauwels 2000.

      Par DDS, il y a

      Conférence de Gabriel Barta

      Déjeuner-débat à Genève

      (D&DS section Vaud)

      Saison 2022-2023

      Vendredi 3 mars 2017

      au

      1, rue du Petit Beaulieu

      1201 Lausanne

      Nous aurons l’honneur de recevoir

      Gabriel Barta

      Gabriel BARTA

      Vice-président de l’association BIEN Suisse (Basic Income Earth Network) et ancien membre du comité de l’initiative populaire pour le revenu de base

      sur le thème

      Revenu de base inconditionnel

      11h45  Accueil

      12h10 Repas

      13h00 Déjeuner-débat

      Débats réservés aux Francs-maçons et Franc-maçonnes

      Soyez les bienvenu(e)s.

      Pour approfondir

      • La Finlande teste le revenu universel, une utopie ?
      dds_La-Finlande-teste-le-revenu-universel

      Catégories

      Étiquettes

      Afrique athéisme AVS burkina Faso chine constitution crime culture Dieu démocratie démocratie directe Ecrivain empire femme franc-maçonnerie Grand Genève guerre informatique islamisme jean-jacques Rousseau justice laïcité livre LPP Lybie management Marquis de la Fayette mobilité OTAN paix Pompeï progrès RBI religion réfugié sociologie société Suisse terrorisme Tombouctou train URSS vivre ensemble wokisme émigration

      Par DDS, il y a

      Conférence de Bernard Mathieu

      Déjeuner-débat à Genève

      (D&DS)

      Saison 2016-2017

      Vendredi 9 décembre 2016

      au

      6, rue de la Scie 1207 Genève

      Nous aurons l’honneur de recevoir

      Bernard Mathieu

      Bernard MATHIEU

      sur le thème

      Quelle interculturalité au 21ème siècle ?

      L’interculturalité est l’ensemble des relations et interactions entre des cultures différentes, générées par des rencontres ou des confrontations, qualifiées d’interculturelles. Impliquant des échanges réciproques, elle est fondée sur le dialogue, le respect mutuel et le souci de préserver l’identité culturelle de chacun.

      Le déjeuner-débat sera animé par Bernard Mathieu et Jean-Henri Gontard avec son ami Moussa AG Acharatoumane

      1.- Intervention de Bernard Mathieu : L’interculturalité

        2.- Intervention de Jean-Henri Gontard et Moussa AG Acharatoumane

        Jean-Henri Gontard
        Moussa AG Acharatoumane

        Jean-Henri Gontard viendra avec son ami Moussa AG Acharatoumane actuellement présent sur Genève. Nous venons de sortir d’une séquences de travail sur la mise en oeuvre des accords d’Alger entre le Mali et l’ancienne rébellion Touaregue laïque. Moussa est l’un des principaux responsables politiques engagés dans le travail diplomatique des accords d’Alger, et dans la mise en oeuvre effective d’une vie à nouveau partager entre communautés, et entre cultures politiques différentes.

        Sa réflexion actuelle, et son action sur le terrain est de fédérer l’ensemble des acteurs autour de ce qu’ils ont immédiatement en commun, le territoire de leur cité et de sa région rurale immédiate,  Ménaka, la nécessité de s’y protéger des incursions d’Abu Walid Al Sarahoui, emir de l’Etat Islamique au Sahel, et de trouver un chemin pour partager en commun les problèmes immédiats (sûreté, eau, énergie, etc …). Comme le dit l’expression l’enjeu est à nouveau de « faire cité » (repenser, et revivre la cité), les accords d’Alger, accords entre état central et rebellions historiquement de culture différente, est un exercice de reconstruction de « contrat social » dans un climat de lutte contre les terroristes « islamiques » qui appellent à l’annihilation même de la culture porté par les population. Pensez vous un seul instant qu’AQMI ou l’Etat Islamique soient fan du groupe Tinarawen qui a fait les belles heures du festival de Montreux aux cotés de Santana ?

        Les Touaregs ont été reconnus par l’Instance Permanente de l’ONU sur les peuples autochtones. Moussa Ag Acharatoumane travaille entre autres sur ce sujet. Point de convergence avec le rôle de Dialogue et Démocratie et son statut d’ONG consultative auprès de l’ONU.

        11h45  Accueil

        12h10 Repas

        13h00 Déjeuner-débat

        Débats réservés aux Francs-maçons et Franc-maçonnes

        Soyez les bienvenu(e)s.

        Pour approfondir

        Afrique athéisme AVS burkina Faso chine constitution crime culture Dieu démocratie démocratie directe Ecrivain empire femme franc-maçonnerie Grand Genève guerre informatique islamisme jean-jacques Rousseau justice laïcité livre LPP Lybie management Marquis de la Fayette mobilité OTAN paix Pompeï progrès RBI religion réfugié sociologie société Suisse terrorisme Tombouctou train URSS vivre ensemble wokisme émigration

        Par DDS, il y a